L’affiche

 

Cloclo 2012 dans Films des années 2010

 

 L’histoire

 

Le destin extraordinaire du chanteur  Claude François depuis sa naissance en 1939 en Egypte jusqu’a son décès  prématuré en 1978: son enfance dorée à Ismailia, le départ précipité pour la France et les galères, les premières tournées en tant que batteur puis chanteur et la gloire.

Claude François fut le chanteur populaire par excellence une icône des années 60 et 70, l’idole des jeunes (et surtout des jeunes filles) qu’il a su séduire grâce à une énergie débordante sur scène, à des chansons dont les airs et les paroles restent dans les têtes, à ses  Claudettes, du jamais vu auparavant mais aussi à travers une vie privée mouvementée…

Un portrait de Cloclo à la vie comme à la scène, personnage contradictoire ta,t attachant qu’agaçant  et d’un perfectionnisme maladif…..

 

Mon avis

J’éprouve pour ce film un sentiment mitigé: J’ai apprécié que l’on découvre des facettes cachées du chanteur notamment son histoire d’amour secrète avec France Gall et la jalousie qu’il a éprouvé face a son succès à elle, sa rhinoplastie, l’addiction de sa mère pour le jeu qui lui a coûté financièrement ou encore son obsession du détail dans tout domaine de sa vie et l’existence de son deuxième fils,Marc, qu’il a caché pendant des années au public.

Il est très interessant de voir aussi le contexte dans lequel ses plus grands tubes sont nés: sa rupture avec France Gall qui lui a inspiré le plus que fameux tube Comme d’habitude (qu’on a pensé pendant longtemps être l’oeuvre de Sinatra et que Claude aurait copié).

Le grand Bémol est l’interprétation de Jérémie Renier dont la ressemblance physique avec Cloclo est hallucinante. Malheureusement le jeu ne suit pas,Jéremie est trop concentré à parler comme Cloclo, à se mouvoir comme Cloclo, à avoir ses mimiques qu’il en oublie de jouer. Il est dans l’imitation limite caricaturale et c’est agaçant car du coup on n’est plus vraiment dans l’histoire

.Et c’est dommage car Jérémie Renier est un excellent acteur que j’apprécie beaucoup (surtout dans les films des frères Dardenne dont il est l’acteur fétiche) mais la, la tâche est trop lourde pour ses frêles épaules..Il n’a pas réussi à egaler dans le même style l’extraordinaire jeu de Marion Cotillard dans La Môme.

De même pour les autres acteurs qui récitent plus qu’ils n’interprètent; Joséphine Japy qui joue France Gall est fade à souhait, idem pour Maud Jurez, qui joue Janet Woollacott la première femme de Claude et qui pitoyablement prend un faux accent anglais en oubliant parfois d’articuler… Seule Monica Scattini tire son épingle du jeu et nous émeut aux larmes en jouant la mère de Cloclo.

Il est dommage donc que la performance des acteurs amenuise l’interêt du film qui par ailleurs est très rythmé, vivant  et visuellement lumineux et coloré . A voir quand même,que l’on soit fan ou pas de Claude François.

 

Anecdote

Deux cent cinquante décors ont été necessaires au tournage, partagés entre Bruxelles,Paris, Menton, Monaco,et le Maroc!

 

Images

 Claude François dans Films des années 2010 Claudettes Cloclo

 

 

 

 

Cet article a été posté le Mercredi 26 décembre 2012 at 18:42 et est rangé sous Films des années 2010. Vous pouvez Laisser un commentaire et de suivre toutes les réponses à cet article à travers le Flux RSS 2.0.

Laisser un commentaire Se connecter

Leslapinsdelisa |
Cinedays |
www.DiziHDFilmizle.Com Full... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Burt Reynolds France
| Filmonde.com
| Actufilms